Du maraîchage à Goundrin

Dans le but de diversifier nos activités, nous avons décidé de monter un projet de maraîchage sur 4 hectares dans le village de Goundrin. Ce projet s’effectuera en trois étapes avec une fin estimée à 2022.

Afin de prendre en compte les besoins réels de la population et surtout de ne pas négliger le contexte social, le projet a été monté par une équipe constituée de :

  • Le Comité Villageois de Développement
  • Les Représentants des groupements des femmes du village
  • Une Représentation de chaque quartier
  • L’association HumaniBurkina représentée par son vice-président

Les travaux de cette équipe ont permis d’identifier les principaux objectifs du projet qui sont : 

  • Pendant la saison sèche (d’octobre à mai, soit 8 mois), les paysans sont désœuvrés. Ils vendent leurs récoltes pour les besoins financiers, ce qui les rend plus vulnérables au sujet de la famine. Les femmes sont celles qui subissent les effets de la famine en premier car ce sont elles qui s’occupent directement du quotidien des foyers. L’objectif qui s’impose est la mise en place d’une activité génératrice de revenus pendant cette saison sèche afin de réduire (voir d’éviter) la nécessité de vendre les récoltes.
  • A la fin de la saison sèche, les récoltes des paysans sont très souvent affectées par les multiples sécheresses. Par conséquents, les récoltes suffisent rarement à couvrir les besoins alimentaires du reste de l’année. L’activité de contre saison doit donc inclure un objectif d’autosuffisance alimentaire.

Le projet a donc deux objectifs principaux : mettre en place une activité de contre-saison (octobre à mai) qui à la fois va générer des revenus et contribuer à l’autosuffisance alimentaire.

Pour la réalisation de ce projet, un budget de 64 000 euros a été établi et nous avons d’ores et déjà le soutien de l’Agence de l’Eau Rhin Meuse et de la Région Grand Est.