Des forages et des latrines à Yako

Les infrastructures actuelles qui nécessitent une réhabilitation ont principalement été laissées à l’abandon faute de suivi, de gestion, de compétences et de moyens.

En effet, la majorité de ces forages ont été réalisés dans les années 80’ et les structures de gestion comme les AUE (Association des Usagers de l’Eau) ont été mis en place plus tard (il y a moins de dix ans). Les AUE ont donc tout de suite été confrontées à des installations vétustes avec des difficultés de financer les entretiens.

Ces forages ont donc été laissés à l’abandon. Après avoir abandonné leurs forages, les habitants partent pour aller se servir à des kilomètres plus loin, créant ainsi une nouvelle affluence qui génère des conflits et augmente les fréquences de pannes au niveau de ces points d’eau. De nos jours, le gouvernement a obligé chaque village à se doter d’une association des usagers de l’eau (AUE), qui a pour objectif de gérer les points d’eau potable pour que tout ce qui est cité ci-dessus n’arrive plus.

A travers notre démarche, nous fournissons aux villageois l’accès à l’eau potable à travers la réhabilitation et nous leur donnons en charge l’entretien des ouvrages.

Pour la réalisation de ce projet, un budget de 33 000 euros a été établi et nous avons d’ores et déjà le soutien de l’Agence de l’Eau Rhin Meuse et de la Région Grand Est.