Qui sommes-nous

L’association HumaniBurkina a été fondée en 2011 par un étudiant originaire de Molsheim dans le but de venir en aide aux habitants de certains villages reculés du Burkina Faso à bénéficier d’un accès à l’eau potable. HumaniBurkina soutient aussi, par des actions ponctuelles, l’accès aux soins, et à la scolarité des enfants.

Nous espérons que ce site suscitera en vous l’intérêt et, qui sait, serez-vous assez généreux pour nous aider dans notre entreprise. Merci !!

Témoignages

Ce que les membres racontent

Cette aventure humaine est l'occasion de vivre de grands moments de partage et de solidarité !

Jonathan KRUCKER

Ce projet me tient particulièrement à cœur car j’ai passé les six premières années de ma vie à Mayotte et je me souviens qu'à une époque nous n'avions pas non plus la chance d'avoir l'eau qui coule directement du robinet mais qu'il fallait aller la chercher

Ali DAHABIA

C’est un plaisir de pouvoir travailler tous ensemble pour cette cause commune

Victor KRETZ

Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde... » et si chacun de nous pouvait contribuer à rendre meilleur le monde dans lequel nous vivons ?

Sélin CETIN

Je suis de celles et ceux qui souhaite un monde meilleur pour demain

Andréa LE BRIGAND

C'est tellement gratifiant de voir tout ce qui a déjà été réalisé alors que nous ne sommes qu'une petite association. C'est là qu'on se rend compte à quel point le travail d'équipe peut payer !

Mathieu BREYEL

Voyager et se rendre compte réellement de ce que peuvent vivre les habitants du Burkina Faso m'a permis de prendre du recul et de relativiser dans beaucoup de domaines. Je suis fier de partager cette expérience humanitaire entouré de personnes qui pour la plupart, sont bien plus que des amis !

Stéphane LACHAMBRE

Chez moi, il y a un dicton qui dit qu'on ne lapide pas sa patrie avec une pierre mais avec une motte de terre car la motte a plus de chance de se briser avant de l’atteindre ! 

Rimyalegdo KIEBRE

J’ai eu la chance de me rendre au Burkina Faso, d’aller au contact de la population et de réaliser que nos actions ne sont pas qu’une « goutte d’eau »

Alice LOHMULLER